Commentaires du forum

Comment cumuler un CDI et l'auto-entreprise ?
In Etre indépendant(e)
David Delhaye
28 oct. 2021
Personnellement je ne signe plus de contrat de CDI tant que la clause d’exclusivité n’a pas été supprimé ! Un contrat de travail n’est pas seulement une pluie de clauses à devoir accepter mais, c’est avant tout un accord de ce qu’on accepte et n’accepte pas de faire entre l’employé et l’entreprise. (au même titre que deux prestataires autonomes qui travaillent ensemble) Bref, pour faire simple, le contrat de travail est une retranscription officielle d’une négociation et non d’une soumission ! Le souhait de vouloir garder sa liberté en gardant son status Freelance, je l’aborde toujours aux entretiens d’embauche. Suite au déroulement des entretiens, cela doit être mentionné dans l’accord de principe que le recruteur doit rédiger ! Pour que ce compromis tienne, seul la trace vous sera bénéfique par la suite ! Sans cela rien ne vous protègera de la mauvaise foi qu’il pourrait y avoir dans le futur. L’employeur saura vous le rappeler au moment où il le souhaitera ! Par exemple, imaginons que vous intégrez les locaux de l’entreprise, que vous attendez votre contrat, mais qu’après plusieurs mois d’attente, le contrat fait toujours mention de cette clause d’exclusivité, vous faites remarquer et on vous répond que finalement il n’est pas possible de déroger à cela et que tous les contrats de travails de l’agence ont exactement les mêmes clauses et qu’il n’est pas possible de faire du cas par cas. (ce qui est bien évidement totalement faux). Dépités, vous finissez par signer ce contrat que l’on vous demande d’anti dater… Les saisons passent et vous apprenez une nouvelle familiale tragique. Votre rigueur ou votre motivation est absente durant quelque temps. Cette situation qui vous touche, vous l’avez expliqué à quelques collègues et à votre directeur. Votre employeur ne pourra pas vous licencier pour cette raison, car cela serait immoral, mal venu, maladroit, bref ce que vous voulez… Il vous licenciera pour manque de rigueur, manque de devoir de loyauté, concurrence et probable détournement de clientèle en remettant sur le tapis votre activité parallèle. Bref, pour la clause d’exclusivité que vous avez finalement accepté par crainte de vous retrouver sans emploi si jamais votre nouvel employeur décidait de se débarrasser de vous. Après tout, une fois que vous avez démissionné de votre précédent emploi et que vous ne pouvez donc pas prétendre aux allocations de pôle emploi, c’est bien ce nouvel employeur qui aura un pouvoir de pression sur vous. Pourquoi ne s’en priverait-il pas ? Voilà pour mon expérience vécue avant quelques mois de dépression… Si cela peut faire cogiter certains, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs.
1
0

David Delhaye

More actions